Auto entrepreneur

cheval

Reprendre une entreprise ne s’improvise pas. Être préparé et organisé sont les clefs de la réussite. Pour mener à bien votre reprise, suivez bien la liste des étapes incontournables.

Formalités :

Une simple déclaration de début d’activité en ligne sur le site : www.lautoentrepreneur.fr ou auprès de votre centre de formalités des Entreprises.

  • Pas d’inscription au registre du commerce et des sociétés, ni au répertoire des métiers.
  • Pas de comptabilité à tenir, mais uniquement une conservation des éléments (factures, livre de caisse…)

Obligations fiscale et Seuils

  • Vous n’êtes pas soumis à la TVA sur les ventes mais ne pouvez pas déduire la TVA sur les achats.
  • Vous êtes exonéré de taxe professionnelle les 3 premières années.
  • Vous n’avez aucun frais d’immatriculation à régler.
  • Vous pouvez opter pour le régime Auto Entrepreneur à condition de réaliser un chiffre d’affaires :
  • Inférieur à 32 000€ HT pour les activités de prestation de service
  • Inférieur à 80 000€ HT pour les activités d’achat / revente

En cas de dépassement de ces seuils, vous avez l’obligation de changer de statut juridique : EIRL, EI, SARL… mais également de statut fiscal et éventuellement social.

Vos obligations déclaratives se résument en une déclaration trimestrielle, avec un calcul de cotisations sur la base de votre chiffre d’affaires. Vous pouvez faire la même option pour le règlement de votre impôt sur le revenu (Prélèvement libératoire.)

Attention !

  • Il est indispensable d’avoir au moins deux clients distincts afin d’éviter une remise en cause du statut.
  • Il est interdit de travailler avec des clients communs de son employeur si l’on reste salarié, à moins d’avoir son autorisation préalablement à la prestation
  • Il est obligatoire de s’assurer comme pour une activité classique, contacter votre assureur à cet effet.
  • Vous êtes responsable de vos dettes, mais vous pouvez rendre « insaisissable » votre résidence principale et autre bien foncier non affectés à votre usage professionnel, contacter votre notaire qui lui seul peut réaliser cette opération.
  • Vous êtes dépendant de vos options (prélèvement libératoire, Accre…), alors faites le bon choix à la création.

Nous vous conseillons d’ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité afin d’anticiper l’évolution vers un autre statut.

Les missions du cabinet pour les Auto Entrepreneurs :

  • Réalisation d’un Prévisionnel  et assistance dans la recherche de financement.
  • Etude fiscale personnalisée à votre projet et optimisation du statut Auto Entrepeneur (Accre , Option pour le prélèvement libératoire… )
  • Réalisation « Attestation d’Expert Comptable ».
  • Conseils en gestion, tableau de bord…
  • Etude et transformation vers un nouveau statut (en cas de dépassement des seuils)

La réglementation est nouvelle, complexe. Malgré un statut présenté comme simplifié, les choix à la création, mais également en cours de vie de votre « entité » peuvent avoir des conséquences pour des entrepreneurs souvent seul et pas conseillé. Alors n’hésitez pas à faire appel à nos services.